Social, Social Business…tout le monde en parle mais lorsqu’il s’agit d’expliquer concrétement à quoi cela revient les choses deviennent beaucoup plus compliquées. Valeurs, attitudes, état d’esprit, utilisation d’outils spécifiques…les éléments de définition sont aussi variés que divers. Guère évident de se faire une idée précise de ce que cela implique et veut dire, surtout pour […]

Email, RSS Follow

IBM définit le social en 4 principes actifs

Social, Social Business…tout le monde en parle mais lorsqu’il s’agit d’expliquer concrétement à quoi cela revient les choses deviennent beaucoup plus compliquées. Valeurs, attitudes, état d’esprit, utilisation d’outils spécifiques…les éléments de définition sont aussi variés que divers. Guère évident de se faire une idée précise de ce que cela implique et veut dire, surtout pour qui ne suit pas le sujet de près.

J’ai beaucoup aimé la manière dont la chose a été expliquée à Lotusphere, d’une manière très pédagogique qui permet de mettre le sujet à la portée de tous. C’est un ensemble de 4 axes qui à l’avantage de :

– cibler les composantes du travail qui sont impactées

– mettre en face des comportements et des outils

– remettre le social dans le contexte du travail. Ce ne sont pas des principes vagues, idéalistes, déconnectés du travail mais au contraire des principes d’action dans le cadre du travail.

 

• Reach  : comment j’identifie et me connecte aux personnes

• Engage : comment j’utilise l’information et les personnes pour faire mon travail, comment s’organisent la collaboration (formelle et informelle), les échanges, comment faire émerger des processus tacites

• Discover : comment est optimisée ma recherche d’information, de savoir, de personnes afin de me proposer des éléments pertinents sans que j’aie besoin de les chercher, alors même que je ne sais souvent pas qu’ils existent

• Act : comment, enfin, j’utilise les trois capacités précédentes pour agir dans un contexte métier afin de prendre de bonnes décisions, mettre à profit des opportunités, améliorer des processus en temps réel etc…

 

Notez que chaque point, vu au delà des usages et des outils est en soi un vrai chantier de réflexion managériale et organisationnele. Où l’on reparle de hiérarchie, de pouvoir, de prise de décision, d’autonomie etc…

En tout cas une manière simple et efficace de répondre à la question “le social business ça consiste en quoi”. A améliorer la manière dont on…..etc. ect.

  • http://twitter.com/welkaim william El Kaim

    Bravo pour ce post …